Nouvelles : Un policier aurait volé une boutique pendant la manifestation des gilets jaunes

Un policier aurait volé une boutique pendant la manifestation des gilets jaunes

Une enquête a été ouverte.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,551 3.6k Partages

Il s'agit sans doute de l'une des plus grosses polémiques de la manifestation des gilets jaunes de ce samedi. Sur une vidéo filmée par un journaliste, on peut voir un policier rangé dans un sac des items qui pourraient être des produits dérivés du Paris Saint-Germain. Info ou intox ?

C'est LCI qui rapporte cette nouvelle qui est en train d'alimenter les débats sur les médias sociaux actuellement. En effet, une vidéo filmée par le journaliste Rémy Buisine, du média "Brut", montre un policier ranger dans un sac des items qui pourraient être des produits dérivés du Paris Saint-Germain. La vidéo a été filmée alors que les policiers venaient d'arrêter le saccage et le pillage de la boutique officielle du PSG située au beau milieu des Champs-Élysées.

Lorsque la vidéo commence, on peut voir Rémy Buisine devant la boutique du PSG qui est encerclée par des CRS. Certains entrent à l'intérieur pour inspecter le bâtiment. C'est quelques instants plus tard que le journaliste filme un policier en train de ressortir de la boutique avec des items en tissu blanc qu'il met dans un sac. Au même moment, Rémy Buisine se prend un coup de matraque dans la main par un autre policier qui veut l'empêcher de filmer son collègue. Difficile à dire si ce sont des produits dérivés du PSG mais il n’en fallait pas plus pour alimenter les différentes théories à propos de cette vidéo. On vous laisse regarder la vidéo en question ci-dessous.

LCI explique qu'à la vue de ces images, l'inspection générale de la Police nationale a décidé d'ouvrir une enquête pour savoir ce qu'il s'est passé à ce moment-là. Certains observateurs expliquent que des individus seraient entrés de force dans la boutique du PSG pour la piller, les policiers les ont simplement arrêtés et confisquer les produits volés en guise de pièce à conviction. Une procédure assez standard chez les forces de l'ordre puisqu'il s'agit d'une preuve d'infraction. 

Cela serait l'une des seules excuses valables pour justifier un tel geste. Par contre, le policier qui a mis un coup de matraque au journaliste est inexcusable, c'était gratuit et méchant. Il est primordial de respecter le travail de la presse surtout dans des moments comme celui-là.

Partager sur Facebook
3,551 3.6k Partages

Source: LCI · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Twitter