Nouvelles : Un projet de loi veut imposer la vasectomie à tous les hommes de 50 ans en Alabama

Un projet de loi veut imposer la vasectomie à tous les hommes de 50 ans en Alabama

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que l'année 2019 en Alabama avait été notamment marquée par une loi qui assimilait l'avortement à un homicide, l'année 2020 risque d'être marquée par la réponse de Rolanda Hollis qui veut imposer la vasectomie à tous les hommes de 50 ans.

C'est le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle qui est en tain de faire le tour du web. Rolanda Hollis, membre démocrate de la Chambre des Représentants, a décidé de frapper un grand coup en Alabama pour répondre à la loi qui assimilait l'avortement à un homicide. D’ailleurs, elle fut bloquée en octobre dernier par un juge fédéral. Elle a donc décidé de proposer, jeudi dernier, une loi où tous les hommes seront forcés d'avoir une vasectomie à l'âge de 50 ans ou à partir de leur troisième enfant. La vasectomie permettra selon elle d'éviter d'avoir des enfants non désirés.

Le Daily Mail explique que cette proposition de loi a essuyé de nombreuses critiques, beaucoup de politiciens et d'observateurs la jugeant scandaleuse. Pourquoi proposer une chose pareille alors ? Le média britannique raconte que Rolanda Hollis a notamment déclaré que les Républicains voulaient dicter aux femmes quoi faire de leurs corps l'année dernière avec leur loi sur l'avortement et qu'il était donc normal que l'inverse soit possible.

Rappelons tout de même que cette loi avait été adoptée au mois de mai dernier et avait provoqué de nombreuses réactions négatives à travers la majeure partie de la planète. En plus d'assimiler meurtre et homicide, elle voulait sanctionner les médecins qui pratiquaient l'avortement par une peine de prison pouvant aller de 10 à 99 ans. 

Si pour le moment la loi a été bloquée par un juge fédéral, beaucoup souhaitent qu'elle soit définitivement mise de côté. C'est le cas de Rolanda Hollis qui semble prête à tout pour qu'elle ne voie pas le jour, même à proposer ce genre de loi. Le message est clair pour cette politicienne: «les hommes ne devraient pas légiférer sur ce que les femmes font de leur corps», a-t-elle déclaré en marge de sa proposition de loi souligne le média britannique. Reste à savoir quelle suite sera donnée à cette affaire. Il s'agit donc d'un dossier à suivre de très près.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Adobe Stock