Nouvelles : Un rhinocéros noir meurt de faim et de fatigue dans un zoo du Morbihan

Un rhinocéros noir meurt de faim et de fatigue dans un zoo du Morbihan

Une véritable tragédie.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit d'une des histoires les plus tristes de la journée et elle nous vient de Bretagne où un rhinocéros noir est mort de faim et de fatigue dans un zoo du Morbihan.

C'est Le Parisien qui rapporte cette bien triste nouvelle. En effet, Jacob, un rhinocéros noir du zoo de la commune de Pont-Scroff, est mort de faim et de fatigue le 31 décembre 2019. Le quotidien explique que l'animal est décédé à l'âge de 28 ans, un âge relativement jeune lorsqu'on sait que les rhinocéros peuvent vivre jusqu'à 50 ans. C'est la page Facebook Rewild, une association de protection des droits des animaux, qui a annoncé les résultats de l'autopsie sur sa page Facebook le 7 février dernier. 

On peut notamment lire que «l’autopsie a révélé la présence de lésions buccales sévères (tartre, gingivites et pointes dentaires acérées qui perforaient les joues) qui empêchaient Jacob de s’alimenter correctement (...) Jacob est donc littéralement mort de faim et de fatigue, considéré comme un vieillard avant l’âge. Il aura vécu toute sa vie dans un climat inadapté à ses besoins, avec une nourriture inadaptée à ses besoins et dans un état de faiblesse et de souffrance directement induit par ses conditions de rhinocéros captif. Seule la mort l’aura libéré d’une vie qui n’aura été que l’ombre de ce qu’elle aurait dû être».

Si le décès de Jacob s'explique donc par de nombreuses raisons, cette histoire fait tout de même tâche pour Rewild qui a racheté le zoo de Pont-Scorff au mois de décembre dernier, peu de temps avant le drame, rappelle BFM TV. La chaine de télévision souligne que l'association avait réussi à récolter plus de 650 000 euros pour effectuer ce rachat. Elle avait reçu le soutien de nombreuses personnalités publiques comment Stéphane Bern, Pierre Niney ou encore Hugo Clément.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Facebook