Nouvelles : Un tueur d'enfant est poignardé à plus de 175 reprises par deux justiciers

Un tueur d'enfant est poignardé à plus de 175 reprises par deux justiciers

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,841 1.8k Partages

La police a dévoilé des images filmées par une caméra de surveillance qui montrent les derniers instants d'un tueur d'enfant qui a été poignardé quelques heures plus tard à 176 reprises.

C'est la police de Gwent au Pays de Galles qui a décidé de dévoiler les images filmées quelques heures avant la mort brutale de l'homme de 54 ans qui aurait été assassiné par un voisin.

Selon les rapports de police, l'homme nommé David Gaut aurait été poignardé à au moins 150 reprises avant de mourir. Par la suite, il aurait été poignardé encore 26 fois supplémentaires.

Le rapport d'autopsie a démontré que les ongles de Gaut avaient été arrachés après son décès.

Sur les images filmées, on peut voir Gaut qui se rend à un guichet pour acheter des billets de train. Il allait être tué quelques heures plus tard en cette journée du 2 août.

Gaut venait tout juste de finir de purger une peine de 33 ans de prison quand David Osborne, 51 ans, et Ieuan Harley, 23 ans, ont mis fin à ses jours.

L'enquête de police révèle que les deux hommes auraient attiré Gaut jusqu'à un appartement où ils l'auraient tué.

Le corps de Gaut aurait été ensuite ramené à son propre appartement et les deux tueurs auraient tenté de masquer toutes les preuves.

Les deux assassins auraient même fait brûler une voiture qui contenait des preuves.

Gaut avait purgé une longue peine d'emprisonnement pour le meurtre d'un bébé de 17 mois.

À l'époque, il gardait le bébé de son amoureuse Chi Ming Shek - aussi connu sous le nom de Marky Pickthall - quand il a tué celui-ci en le piétinant et en lui donnant des coups de pied.

Les deux présumés tueurs nient être les meurtriers de Gaut.

Harley plaide non coupable pour obstruction à la justice tandis qu'Osborne a plaidé coupable.

Un troisième homme de 47 ans, Darran Evesham, fait aussi face à des accusations d'obstruction à la justice.

Le procès se poursuit.

Partager sur Facebook
1,841 1.8k Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Courtoisie