Nouvelles : Un vol d'Air Canada Pékin-Toronto sans eau courante à bord en pleine épidémie de coronavirus

Un vol d'Air Canada Pékin-Toronto sans eau courante à bord en pleine épidémie de coronavirus

Un véritable cauchemar.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Si l'épidémie du coronavirus qui se propage à l'échelle internationale ressemble au scénario d'un film catastrophe, les passagers d'un vol d'Air Canada entre Pékin et Toronto ont vécu quant à eux un véritable film d'horreur en raison de l'absence d'eau courante à bord.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui va sans doute faire beaucoup de bruit aux quatre coins de la planète. La semaine dernière, en pleine période du coronavirus, les passagers d'un vol d'Air Canada entre Pékin et Toronto ont vécu un véritable enfer puisqu'ils ont dû passer 13 heures sans eau courante à bord. Il semblerait que la compagnie aérienne n'avait pas prévu l'ampleur que pouvait prendre un tel événement puisqu'au bout de 4 heures de vol, il n'y avait déjà plus de lingettes antiseptiques qui étaient la solution de rechange pour permettre aux passagers de se laver les mains.

Radio-Canada raconte que le Syndicat canadien de la fonction publique était extrêmement remonté après avoir appris cette histoire. Dans une note interne envoyée à ses membres, l'organisation, qui représente les agents de bord d'Air Canada et d'Air Canada Rouge, s'est dite très préoccupée par l'absence de moyen de se laver les mains alors que l'épidémie du coronavirus prenait de plus en plus d'ampleur. Le plus ironique dans cette histoire, c'est que se laver les mains souvent est l'un des moyens préconisés pour éviter la contamination, souligne la chaîne de télévision.

Selon les informations obtenues par Radio-Canada, le Syndicat canadien de la fonction publique a trouvé inacceptable qu'un avion puisse être utilisé alors qu'il n'y avait pas moyen d'obtenir de l'eau courante à l'intérieur. Autant vous dire qu'autant les agents de bord que les passagers ont dû trouver le temps long à bord de ce vol d'une durée de 13 heures. Toujours selon cette note interne du Syndicat canadien de la fonction publique, l'organisation a incité ses membres à refuser de travailler sur des vols qui ont des problèmes d'eau. 

De son côté, Air Canada a réagi en expliquant que le système d'eau n'avait pas pu être réparé avant le décollage et que les passagers souhaitaient rentrer au plus vite au Canada plutôt que de rester en Chine, relate la chaîne de télévision. Si un problème de la sorte venait à se reproduire, la compagnie aérienne a indiqué qu'elle fera en sorte qu'il y ait assez d'eau en bouteille. Elle a également signalé qu'elle n'utiliserait plus les appareils qui ont de trop gros problèmes de systèmes d'eau.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock