Nouvelles : Une aide-enseignante enceinte perd son bébé après avoir reçu un violent coup d'un étudiant
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une aide-enseignante enceinte perd son bébé après avoir reçu un violent coup d'un étudiant

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,452 4.5k Partages

Une aide-enseignante a fait une fausse couche après avoir été frappé dans l'estomac par un étudiant, d'après son syndicat qui a mené un sondage auprès du personnel. 

« J'étais enceinte et un enfant m'a donné un coup très fort », a révélé l'aide enseignante sous le couvert de l'anonymat. « Après l'incident, je me suis mise à saigner et j'ai perdu mon bébé. Je suis tombée en dépression sévère, d'autant plus que l'école n'a jamais fait quoi que ce soit pour me supporter. »

Cette femme fait partie d'un nombre impressionnant (plus de la moitié) du personnel de l'école qui a subi de violence sur leur lieu de travail. Certains ont même reçu des menaces de parents. 

Parmi les cas recensés par le syndicat, on trouve aussi des membre du personnel de l'école qui ont été poignardés et même une personne qui aurait été étranglée par un enfant de huit ans. 

Une autre personne a raconté qu'on lui a lancé des excréments alors que d'autres se sont fait crachés dessus ou ont eu les cheveux coupés contre leur gré. 

Un employé a reçu une chaise sur la tête, un autre a été frappé avec un morceau de ciment. Un autre a reçu une porte sur un main, brisant des os de sa main.

Ces révélations inquiétantes ont été récoltées dans le cadre d'un sondage mené auprès de 4 800 employés de support en éducation par un important syndicat du Royaume Uni, GMB. Plus de 770 d'entre eux ont déclaré être victimes d'incidents violents chaque semaine! 

« Ces histoires qui racontent l'expérience de membres du personnel d'écoles du Royaume-Uni sont vraiment préoccupantes », a déclaré la directrice du syndicat, Karen Leonard. 

« Ces professionnels font face à des violences qui sont considérées comme étant des offenses criminelles dans d'autres emplois. »

« Personne ne devrait être menacé dans le cadre de son travail. Les violences des parents sont particulièrement dérangeantes. »

« Ces professionnels aiment leur travail, ils aiment les enfants et veulent continuer à donner le meilleur aux enfants. »

« Tout ce qu'ils veulent, c'est que l'école soit avec eux lorsque des incidents pareils surviennent et qu'ils prennent les actions nécessaires pour les protéger. » 

Partager sur Facebook
4,452 4.5k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Adobe Stock