Nouvelles : Une athlète Russe qui s'affichait avec un gilet contre le dopage est accusée de... dopage.

Une athlète Russe qui s'affichait avec un gilet contre le dopage est accusée de... dopage.

Accusée de dopage malgré un gilet “Je ne me dope pas”

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
127 127 Partages

L'athlète Russe Nadezhda Sergeeva a été testée positivement pour avoir utilisé une substance interdite, et ce, quelques jours seulement après qu'elle soit apparue dans une vidéo promotionnelle avec un chandail affirmant: "Je ne donne pas dans le dopage".

Nadezhda Sergeeva devient ainsi la seconde athlète Russe à être testée positivement pour une substance interdite depuis le début des Jeux Olympiques d'hiver qui se tiennent à Pyeongchang.

La jeune athlète avait réussi à se faufiler jusqu'à la douzième place de l'épreuve de Bobsleigh pour les duos de femmes.

La substance identifiée dans son sang serait de la trimétazidine.

Ce test positif est survenu moins de 24 heures après qu'on ait découvert la présence du même produit illégal dans le sang de l'athlète Aleksandr Krushelnitckii qui était parvenu à obtenir deux médailles de bronze dans les épreuves de curling.

La Russie détient donc le malheureux titre de champions du dopage en ce qui concerne ces Jeux Olympiques, car la moitié des 4 cas de dopage jusqu'ici proviennent du pays mené par Vladimir Poutine.

Les deux autres athlètes qui ont été testés positivement sont de la Slovénie et du Japon.

À l'origine, le trimétazidine est un médicament utilisé afin de prévenir les angines de poitrine mais aussi pour les cas de vertiges ou de baisses de l'acuité visuelle.

Sinon, le trimétazidine permet aussi  un meilleur débit après lésion transitoire d'une artère en plus d'améliorer la sensibilité à l'insuline.

En 2010, l'Express révélait que le trimétazidine allait être retiré du marché en raison de ses effets secondaires.

Parmi ceux-ci, on répertoriait notamment des tremblements, des troubles de la marche et des jambes sans repos en plus de syndromes parkinsoniens. 

Partager sur Facebook
127 127 Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie