Nouvelles : Une Canadienne de 24 ans a un cerveau d'une personne de 70 ans car elle a été mal diagnostiquée pendant des années.

Une Canadienne de 24 ans a un cerveau d'une personne de 70 ans car elle a été mal diagnostiquée pendant des années.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une jeune Canadienne doit vivre avec le cerveau d’une personne de 70 ans, car elle a souffert de la maladie de Lyme pendant plus de sept ans sans traitement, étant donné qu'elle n'avait jamais obtenu un diagnostic approprié.

Nikki Kent, une femme de St. Catharines, en Ontario, a été piquée par une tique en 2013 à l’âge de 17 ans, mais elle n'y avait pas vraiment porté attention à l’époque. Kent affirme qu’elle avait remarqué la tique sur sa jambe alors qu'elle était assise près de sa piscine, mais qu'elle avait simplement retiré l'insecte pour ensuite passer à autre chose. 

Dans une entrevue qu'elle a accordée à CTV News, Kent a expliqué: "Je ne sais même pas si j’ai dit à mes parents que c’était arrivé. Je ne pensais pas que c’était un gros problème. Je n’avais aucune idée de ce que la maladie de Lyme était à l’époque."

Environ une semaine plus tard, Kent avait commencé à se sentir mal. La pom-pom girl normalement énergique et joueur de soccer qu'elle avait toujours été jusqu'à ce moment se sentait de plus en plus faible. On lui a ensuite prescrit des antibiotiques, mais les symptômes continuaient: "Je n’avais aucune idée de ce qui se passait. Je pensais que c’était peut-être dans ma tête."

Trois ans plus tard, après avoir fait quelques recherches sur le web, Kent souhaitait obtenir des réponses en faisant tester pour la maladie de Lyme à St. Catharines, mais les résultats sont revenus négatifs. Elle ne savait pas, à l’époque, qu’un test de 1 100 $ US en provenance des États-Unis lui donnerait un résultat plus précis et lui dirait qu’elle avait la maladie.

Il faudra encore trois ans avant que Kent ne soit finalement diagnostiqué par des tests effectués à l’extérieur du Canada. 

Les experts affirment que la situation de Kent est semblable à des milliers d’autres Canadiens. Ceux-ci ont été mal diagnostiqués pour la maladie de Lyme, ce qui peut avoir des effets extrêmement nocifs sur la santé.

La maladie de Lyme est une maladie infectieuse qui se propage à travers la morsure de tiques infectées. Au Canada, la tique à pattes noires et la tique à pattes noires de l’Ouest peuvent propager la maladie. 

Kent compte maintenant recevoir des soins, mais ceux-ci pourraient exiger qu'elle soit traitée jusqu'à un an dans un établissement spécialisé. Le traitement coûtera plus de 100 000 $. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Capture d'écran