Nouvelles : Une commune construit des petites maisons pour les chats errants.

Une commune construit des petites maisons pour les chats errants.

C'est un beau geste pour ces animaux qui sont laissé à eux-mêmes.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,348 1.3k Partages

À Bully-les-Mines, une commune du Pas-de-Calais de 12.000 habitants, n'espérez même pas croiser un chat errant. Et quand on vous dit ça, ce n'est pas parce qu'on y fait la guerre aux chats errants, mais bien parce qu'on leur construit des maisons.

C'est le maire François Lemaire qui a lancé cette initiative qui fait de plus en plus jaser!

Comme il y avait un réel problème de chats errants dans la commune et qu'on estimait qu'il y en avait au moins 200 en circulation, une campagne de stérilisation avait été lancée, et ce, en collaboration avec 30 Millions d'amis.

Or, voilà que 30 Millions d'amis a aussi proposé à François Lemaire de construire des petites maisons pour ces pauvres bêtes et disons-le, l'idée n'est vraiment pas tombée dans l'oreille d'un sourd!

Le maire Lemaire explique: "Nous avons signé une convention avec la fondation 30 millions d’amis mi-2017. En échange du financement de la campagne de stérilisation et de marquage des chats, la ville s’est engagée à fabriquer des abris pour les chats."

On pourrait croire à tort que c'est là un tout nouveau phénomène, mais en réalité, d'autres villes en France ont déjà fait des démarches en ce sens dont Belfort ou Montpellier.

En tout, on retrouve donc 13 secteurs de Bully-les-Mines qui sont dotés de ces petites maisons. Le maire poursuit: "À certains endroits, les riverains ont construit des abris de fortune. Nous voulons faire les choses bien avec des petites maisons qui s’intègrent dans l’environnement et qui plaisent aux chats."

Et comme un service en attire un autre, voilà que la construction de ces maisons mettent à contribution l’APEI, une association qui s'occupe de personnes déficientes mentales. C'est d'ailleurs ce que nous explique Sadek Deghima, chef de service à l’APEI: "Ce seront des sortes de petites niches avec des formes originales pouvant accueillir entre 5 et 6 chats. Nous travaillons sur des prototypes qui seront installés pour une période de test. Nous verrons si les chats s’y sentent bien."

En plus de fournir un abri chaud pour les chats, cette initiative permettra aussi d'éviter une surpopulation des chats errants.

Rappelons qu'un seul couple de chats peut engendrer 20 000 chats, et ce, en l'espace de 5 ans seulement.

Jusqu'ici, 76 des chats errants ont été stérilisés.

La mairie s'est engagée à poursuivre cette opération de stérilisation et d'ici quelques mois, peut-être sera-t-on enfin arrivé à contrôler cette population de 200 chats.

Enfin, une chose est certaine et c'est que le maire semble bien décidé à ne pas lâcher le morceau: "La loi nous oblige, depuis 2015, à identifier et stériliser les chats errants et à les relâcher sur leur lieu de capture."

Partager sur Facebook
1,348 1.3k Partages

Source: 20 Minutes · Crédit Photo: Courtoisie