Nouvelles : Une deuxième histoire d'horreur à Granby soulève l'indignation des Québécois

Une deuxième histoire d'horreur à Granby soulève l'indignation des Québécois

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,090 1.1k Partages

Une deuxième histoire d'horreur à Granby a été révélée par TVA Nouvelles, montrant que le dossier de la fillette de 7 ans n'est pas le premier qui glisse des mains de la DPJ de l'Estrie.

Deux enfants de 1 et 3 ans et un adolescent de 17 ans vivaient dans des conditions insalubres avec leur mère de 37 ans. 

« C’était une situation qui nécessitait l’intervention immédiate des autorités. C’était même dangereux pour la qualité de l’air », a expliqué l’huissier Louis Martin, à TVA Nouvelles.

Il devait évincer la famille pour loyer impayé, mais il a rapidement contacté la police quand il a réalisé les conditions horribles dans lesquelles les enfants se trouvaient.  

Il y avait des lames X-Acto au sol, ainsi que des excréments sur les murs et les meubles. Un matelas souillé se trouvait dans la baignoire. 

L'adolescent de 17 ans était dans un état jugé critique. Il était extrêmement maigre et il avait plusieurs fractures en plus d'avoir des problèmes respiratoires. L'enfant de 3 ans était quant à lui recouvert d'ecchymoses. 

La mère de 37 ans a été accusée notamment de « voies de fait graves, négligence criminelle ayant causé des lésions et avoir omis de fournir les choses nécessaires à l’existence de ses enfants », a révélé TVA Nouvelles.

D'après la mère, la DPJ aurait fermé le dossier et elle avait la garde de ses enfants malgré les nombreux signalements. La grand-mère maternelle des enfants avait elle-même fait plusieurs signalements, dont un la veille.  

« C’est aberrant. Ma fille aurait dû perdre la garde il y a des années. Elle avait besoin d’aide. Quand j’ai appelé pour avertir la DPJ, je me suis sentie abandonnée par le système. Je leur ai dit que c’était une question de temps. Rien n’a été fait », a-t-elle confié à TVA Nouvelles. 

« Quand tu dénonces, tu te fais traiter comme un criminel et non comme quelqu’un qui veut protéger les enfants », a-t-elle ajouté. 

La tante des enfants a dénoncé « l’échec » de la DPJ.

« Deux événements de la sorte, dans la même ville, en si peu de temps, ça n’a pas de bon sens ! Il faut qu’il y ait une enquête à l’interne », a-t-elle dit.

À LIRE AUSSI : 

Fillette décédée à Granby: Des internautes pourraient être poursuivis

Fillette décédée à Granby: Le frère de l'accusé tient à mettre les choses au clair

Mario Dumont écrit une lettre bouleversante adressée à la fillette décédée à Granby

Partager sur Facebook
1,090 1.1k Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran