Nouvelles : Une directrice de garderie qui regardait des vidéos d'enfants se faire violer et agresser évite la prison.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une directrice de garderie qui regardait des vidéos d'enfants se faire violer et agresser évite la prison.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,881 2.9k Partages

Un juge a annoncé sa décision de révéler le nom de la directrice d'une garderie pour enfants qui a été accusée d'avoir visionné de la pornographie infantile à son travail. Selon le juge, étant donné que la femme en question visionnait des vidéos dans lesquelles des enfants étaient agressés sexuellement et violés, le public se doit de connaître son identité.

La femme qui a 44 ans se nomme Alison Whateley et celle-ci a participé de façon très active à des forums de discussion auxquels prenaient part d'autres pédophiles. La femme est notamment entrée en correspondance avec d'autres internautes afin de leur demander des photos et des vidéos d'enfants plus jeunes tout en laissant des commentaires comme quoi certains bébés étaient très "sexy".

Les enquêteurs de la police ont déterminé que Whateley avait aussi participé à un visionnement de groupe en ligne où 40 autres internautes regardaient avec elle une vidéo dans laquelle 11 enfants de moins de 3 ans étaient agressés.

C'est cette semaine qu'un juge a donc décidé de révéler l'identité de Whateley tout en indiquant qu'elle avait travaillé en tant que directrice pour la Bushy Tails Day Nursery and Pre-school de Teddington, dans le sud-ouest de Londres.

Whateley est désormais inscrite au registre des prédateurs sexuels, mais elle peut circuler en toute liberté, étant donné qu'elle n'a pas été condamnée à une peine d'emprisonnement.

La garderie pour laquelle Whateley travaillait a fait part de ses excuses auprès de sa clientèle, mais aussi, auprès du grand public, expliquant qu'elle était reconnaissante de l'enquête policière qui avait dévoilé le comportement troublant de la jeune femme.

Enfin, la direction de la garderie a expliqué que puisqu'aucune accusation n'avait été portée contre l'établissement dans cette affaire, il n'y aurait plus aucune déclaration de la part de Bushy Tails Day Nursery and Pre-school quant à cet incident désolant.

Souhaitons que cette femme ne fasse pas d'autres victimes...

Partager sur Facebook
2,881 2.9k Partages

Source: Dailymail
Crédit Photo: Courtoisie