Nouvelles : Une école secondaire du Québec interdit les cellulaires en tout temps
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une école secondaire du Québec interdit les cellulaires en tout temps

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
6,750 6.8k Partages

Dans une école de 700 élèves située dans les Laurentides, le cellulaire est interdit en tout temps, même pendant les pauses et l'heure du lunch. Cette mesure perçue comme extrême selon certains est une réalité pour tous les élèves de l'école secondaire Saint-Stanislas, a révélé le Journal de Montréal cette semaine. 

Si un élève apporte son cellulaire à l'école et qu'il tombe de sa poche, il sera confisqué sur le champ. Des caméras de surveillance ont même été installées partout dans l'école pour s'assurer les enfants respectent cette règle. 

Si un cellulaire est confisqué, l'école le garde une semaine complète. Ou alors le parent peut venir chercher l'appareil à l'école si l'étudiant accepte de faire une retenue.

La directrice adjointe, Annie Marcotte, est persuadée que cette mesure contribue à enrayer le phénomène de cyberintimidation. 

« On y tient vraiment. On trouve important que les élèves aient des échanges entre eux, qu’ils se parlent. Ils passent déjà leur temps là-dessus à la maison », a-t-elle expliqué dans une entrevue accordée au Journal de Montréal.  

« Nos élèves ne sont pas coupés des outils technologiques, mais ils n’ont pas accès à Snapchat ou Instagram sur la tablette de l’école. Je ne crois pas à ça, utiliser son téléphone cellulaire personnel en classe », a-t-elle continué. 

« Ils sont là-dedans tout le temps, ils n’ont pas besoin de l’école pour se faire dire comment ça marche, ils ont besoin de l’école pour se faire mettre des limites », a-t-elle ajouté. 

Que pensent les élèves de cette règles?

Voici quelques témoignages d'étudiants récoltés par le Journal de Montréal :

« Je suis d’accord, ça permet de créer des relations, de se parler de vive voix » - Audélie Seers, cinquième secondaire

« Sinon, on serait toujours dans notre coin en train de texter ou de regarder Facebook » - Jean-Christophe Bourque, cinquième secondaire

Ailleurs au Québec

De façon générale, dans les autres écoles du Québec, le cellulaire est interdit en classe mais son utilisation est tolérée ou acceptée pendant les pause et l'heure du lunch. 

Devrait-on revoir le code de vie de toutes les écoles du Québec pour instaurer l'interdiction du cellulaire dans tous les établissements d'enseignement de la province?

Partager sur Facebook
6,750 6.8k Partages

Source: Journal de Montréal
Crédit Photo: Capture d'écran