Nouvelles : Une enseignante congédiée pour avoir humilié un enfant adopté par deux homosexuels.

Une enseignante congédiée pour avoir humilié un enfant adopté par deux homosexuels.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une enseignante suppléante de l'école Deerfield Elementary, en Utah, a été congédiée après avoir dit à un élève de cinquième année qui sera bientôt adopté par deux pères que le fait d'être homosexuel était "un péché".

C'est au cours d'une leçon dans laquelle la suppléante demandait aux étudiants ce qui les rendait reconnaissants qu'un d'eux a indiqué que dans son cas, il s'agissait du fait que ses pères l'adopteraient bientôt.

Suite à la réponse de l'étudiant, la suppléante aurait aussitôt commencé à réprimander le garçon de 11 ans en déclarant: "Pourquoi diable serais-tu heureux à ce sujet? Il n'y a pas de quoi être reconnaissant".

La suppléante aurait ensuite ajouté que "l'homosexualité est mauvaise" et que "deux hommes vivant ensemble est un péché."

Le garçon a décidé de ne pas dénoncer les dires de la suppléante, mais trois autres étudiantes ont décidé de le défendre, causant ainsi la colère de l'enseignante qui les a expulsées de la classe.

Les trois étudiantes ont alors raconté à la direction ce qui s'était produit dans les minutes précédentes et l'enseignante aurait été escortée hors de l'école alors qu'elle se disputait encore.

L'un des pères de l'étudiant, le danseur Louis van Amstel de la populaire émission de télévision "Dancing with the Stars", a déclaré à Buzzfeed News que les responsables de l'école l'ont appelé au sujet de l'incident, et qu'il est très heureux de la façon dont ils ont géré l'incident: "Je suis tellement fier de l'école de Daniel. Non seulement ils ont congédié l'enseignante, mais ils ont dit que cette femme n'enseignerait plus jamais dans cette école".

Un porte-parole de l'école a confirmé à BuzzFeed News "qu'il y avait une situation impliquant un substitut."

Le porte-parole a aussi précisé que "L'école a pris les mesures appropriées ce jour-là en fonction de son enquête".

Enfin, l'agence de placement qui s'occupait de l'enseignante a déclaré qu'elle mènerait aussi son enquête.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Buzzfeed News · Crédit Photo: Capture d'écran