Nouvelles : Une femme de 49 ans subit 112 procédures esthétiques pour ressembler à la poupée Barbie

Une femme de 49 ans subit 112 procédures esthétiques pour ressembler à la poupée Barbie

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Rachel Evans est une femme de 49 ans qui vit à Londres et est carrément obsédée par la poupée Barbie. 

Chaque pouce de son visage a reçu au moins une injection afin d'atteindre ce qu'elle considère être la perfection. 

Au total, Rachel a subi pas moins de 112 procédures esthétiques incluant des implants mammaires. Elle a dépensé l'équivalent de près de 50 000 $ américains. 

Elle a commencé dans la trentaine et espère continuer sa transformation jusqu'à ce qu'elle atteigne 80 ans. 

« Je suis 100 % accro aux chirurgies pour ressembler à Barbie », a avoué Rachel en entrevue avec le Mirror. « Je ne me vois pas arrêter dans un futur proche, je vais continuer jusqu'à ce que j'ai 80 ans. »

Sans surprise, Rachel dit que sa couleur préférée est le rose. Elle vit dans sa maison de poupée « rétro chic » aux couleurs de Barbie. 

« Quand j'étais dans la trentaine, je me sentais de plus en plus heureuse lorsque je portais du rose », a raconté Rachel. « J'adore Barbie parce que son slogan est "Tu peux être tout ce que tu veux". Le ressentir et y croire vous mènera à réaliser vos rêves. »

Rachel réalise plusieurs séances photos qu'elle partage sur Instagram sur les médias sociaux. Dans cette vidéo, on peut la voir pratiquer ses poses. 

« Je sens la Barbie humaine à l'intérieur de moi, elle prend vie devant la caméra », a affirmé Rachel. 

« J'essaie de ressembler à Barbie et reconstruire mon visage complètement », a-t-elle ajouté. « Je ne m'inquiète pas des douleurs et je ne suis pas nerveuse, je dois vraiment croire que cela me donnera l'apparence de Barbie. »

Mais comme bien des femmes, Rachel a aussi ses propres insécurités quant à son apparence physique. 

« Quand je me lève le matin et que je n'ai pas mes faux cils ou mon maquillage, je ne veux pas me voir dans le miroir », a-t-elle avoué. 

Elle soutient que son apparence actuelle est authentique, ayant lutté avec sa propre identité dans le passé. 

« J'essaie de ne pas regarder de vieilles photos de moi, car cela me rend un peu triste », a-t-elle dit. 

« Quand j'étais au secondaire, j'ai été battue et intimidée. Les gens étaient méchants parce que je n'avais pas de père et ma mère était dépressive. »

Rachel a elle-même eu une dépression et elle a suivi une thérapie. 

« Après avoir affronté plusieurs épreuves, je me suis sentie revivre sous la forme de Barbie », a-t-elle expliqué. « En étant Barbie, je me sens heureuse à l'intérieur comme à l'extérieur. Grâce à Barbie, j'ai retrouvé ma santé mentale. »

« Je suis si reconnaissante envers Barbie, même si elle n'est pas une personne, pour moi elle est réelle. Être Barbie est tout pour moi. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Instagram et The Mirrror · Crédit Photo: Instagram