Nouvelles : Une femme noire qui a été fusillée mortellement par un policier après avoir crié qu'elle était enceinte se trouve à être une grand-mère schizophrène.

Une femme noire qui a été fusillée mortellement par un policier après avoir crié qu'elle était enceinte se trouve à être une grand-mère schizophrène.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3 3 Partages

Au Texas, les autorités ont révélé qu'une femme noire qui a été abattue par un policier alors qu'elle venait juste de lui hurler qu'elle était enceinte se trouvait à être une grand-mère qui souffrait de schizophrénie.

La police de Baytown a expliqué qu'un agent patrouillait dans le secteur des complexes d'habitation de Brixton Apartments lundi soir quand il a tenté d'interpeller une femme de 44 ans.

Le policier avait voulu interpeller la femme, car il avait dû l'arrêter par le passé et il souhaitait effectuer un contrôle de routine afin de vérifier ses occupations.

Or, la femme nommée Pamela Turner a décidé de répliquer en volant le fusil "taser" de l'agent afin de s'en servir contre lui.

Dans une vidéo filmée lors de l'incident, on peut entendre la femme dire à l'agent "Tu es en fait en train de m'agresser" et "En fait, je suis seulement en train de marcher vers ma maison".

La femme est étendue au sol et elle semble vouloir s'avancer vers le policier quand elle semble dire: "Je suis enceinte", puis quelques instants plus tard, on peut entendre 5 coups de feu.

Une soeur de Pamela Turner a expliqué à la chaîne KPRC que la victime avait eu deux enfants au début de la vingtaine et qu'elle avait maintenant trois petit-enfants.

Toujours selon la soeur nommée Antoinette, le policier en question était le voisin de la victime et celle-ci avait rapporté à plusieurs reprises que le policier l'harcelait.

Des documents de la cour ont démontré que la femme faisait l'objet de trois mandats d'arrestation pour diverses accusations criminelles.

Antoinette n'a pas été en mesure de confirmer aux médias locaux si sa soeur était réellement enceinte.

La police a indiqué pour sa part qu'une autopsie confirmerait ou non cette information.

La police de Bayton avait publié sur sa page Facebook un signalement de l'incident en expliquant que le policier, un vétéran ayant 11 ans de service, avait dû intervenir de force après que la victime lui ait volé son "taser" tandis qu'il tentait de la menotter. La police a depuis effacé la publication.

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: Dailymail
Crédit Photo: Courtoisie