Nouvelles : Une femme perd son emploi en raison de ses photos en bikinis sur Instagram.

Une femme perd son emploi en raison de ses photos en bikinis sur Instagram.

Une décision qu'elle juge sexiste.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une jeune pompière a perdu son emploi pour avoir publié des photos trop osées sur Instagram. Aujourd'hui, elle essaye d'obtenir réparation en affirmant avoir été victime d'un licenciement abusif.

C'est BFM TV qui rapporte l'histoire de Presley Pritchard, une pompière dont la vie a pris un tournant inattendu il y a quelques mois. En effet, cette jeune femme a perdu son emploi pour avoir publié des photos trop osées sur Instagram. Son employeur, l’Evergreen Fire Rescue, l'a licencié au mois d'août dernier pour ses activités un peu trop dérangeantes sur la plateforme de partage de photos et de vidéos en ligne. 

Suivies par plus de 141 000 abonnées, ses photos, où l’on peut la voir faire du sport dans des tenues moulantes, n'étaient pas du goût de certains de ses collègues, mais aussi de certains citoyens du Colorado qui les ont jugé trop osées. Face à cette pression, la direction a décidé de la mettre à la porte.

Comme vous pouvez le voir, ses photos sont effectivement assez osées, mais est-ce qu'elles sont trop osées pour une pompière ? Il s'agit d'une question extrêmement difficile à répondre. 

Force est de constater que son employeur avait un avis bien tranché sur le sujet. Pourtant, le compte Instagram de Presley Pritchard n'a rien de très choquant. On peut simplement y voir une femme qui a confiance en soi, qui aime son corps et qui n'a pas peur de le montrer sous toutes ses formes ou presque. 

C'est notamment la photo ci-dessous où elle porte son uniforme qui a suscité une grande polémique.

BFM TV indique que Presley Pritchard estime avoir été victime d'un licenciement abusif et qualifie de sexiste le traitement auquel elle a eu droit. La jeune femme rappelle que les pompiers sont connus pour faire des calendriers avec des photos osées, mais le jugement des gens change lorsque ce sont des femmes qui se mettent de l'avant. Elle compte bien désormais obtenir réparation. 

Le litige concernait les fameuses photos en uniforme publiées sur son compte Instagram. Son employeur lui avait donné un ultimatum pour le supprimer alors qu'elle affirme avoir eu l'autorisation de les publier. Reste à savoir quelle suite sera donnée à cette affaire.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: Instagram