Nouvelles : Une femme qui a de grosses tumeurs de 4 kilos sur les jambes explique qu'elle refuse de les cacher.

Une femme qui a de grosses tumeurs de 4 kilos sur les jambes explique qu'elle refuse de les cacher.

Elle révèle des photos

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
726 726 Partages

Tout a débuté quand Karina Rodini n'était qu'un petit bébé. À l'époque, ses parents avaient remarqué la présence de petites bosses foncées sur sa peau.

Puis, à l'âge de 2 ans, c'est le choc: les médecins apprennent aux parents de Karina qu'elle souffre de neurofibromatose, une maladie consistant dans des tumeurs des nerfs auditifs, parfois associées à d'autres tumeurs du système nerveux central.

Entre l'âge de 15 et 16 ans, Karina a subi des chirurgies afin de retirer les tumeurs qui s'étaient formées sur ses jambes et ses hanches étant donné que les tumeurs grossissaient sans cesse.

Maintenant qu'elle a 28 ans, Karina ne cache pas qu'elle est très inquiète, car ses tumeurs continuent toujours de prendre de l'expansion. À titre d'exemples, certaines rumeurs pèsent jusqu'à 4 kilogrammes et ainsi, cela fait en sorte qu'elle souffre d'une scoliose très douloureuse.

Le côté gauche de son corps est gravement affecté et elle a énormément de difficulté à voir de son oeil gauche.

Mais malgré tout cela, Karina ne perd surtout pas espoir et elle souhaite toujours arriver à subir un traitement ou une chirurgie qui lui permettrait d'en finir pour de bon avec ces tumeurs qui sont en train de prendre le contrôle de son corps.

En attendant que le miracle se produise, Karina doit vivre avec le regard des autres, mais comme le précise, elle ne leur en porte pas rigueur puisqu'elle reconnaît que son apparence peut surprendre ceux et celles qui ne connaissent pas sa situation.

Ce qui aide Karina à vivre avec le regard des autres, c'est que pendant toute sa jeunesse, sa famille lui a appris à accepter sa différence.

Enfin, comme Karina vit au Brésil et qu'aucun médecin au pays n'est en mesure de faire reculer la maladie dont elle souffre, la jeune femme a lancé une campagne de sociofinancement et elle souhaite récolter assez d'argent afin de lui permettre d'obtenir les soins appropriés dans un autre pays.

On lui souhaite vraiment que ça fonctionne!

Partager sur Facebook
726 726 Partages

Source: Metro · Crédit Photo: Courtoisie