Nouvelles : Une femme qui cherchait un emploi de gardienne devient une esclave sexuelle.

Une femme qui cherchait un emploi de gardienne devient une esclave sexuelle.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
334 334 Partages

Une survivante du trafic humain a dévoilé l'histoire horrible qui l'a menée de la Hongrie jusqu'aux boîtes de striptease de Toronto.

Timea Nagy raconte que son cauchemar a débuté en 1998 alors qu'elle vivait à Budapest et qu'elle avait répondu à une petite annonce pour un emploi de gardienne au Canada.

La jeune femme qui souhaitait alors venir en aide financièrement à sa famille qui était dans le besoin avait donc pris un vol jusqu'au Canada dans l'espoir d'obtenir cet emploi, or aussitôt qu'elle est arrivée au pays, elle a réalisé qu'on l'avait piégée dans un réseau de trafic humain.

Dans une entrevue qu'elle a accordée à l'émission Your Morning, diffusée sur CTV, Nagy a expliqué: "Ma mère était policière et nous avons grandi dans la pauvreté, puis quand j'avais 19 ans, nous étions au bord de tout perdre. Ma mère était malade à l'hôpital alors tout dépendait de mon frère et de moi pour rapporter de l'argent à la maison. On a cherché des boulots et quand j'ai vu cette annonce dans le journal, j'ai cru que ça serait fantastique et deux semaines plus tard, j'étais parti au Canada."

Nagy raconte que dès son arrivée, elle a été prise en charge par deux hommes qui la forçait à travailler dans des boîtes de striptease, des salons de massage et elle a même été violée par trois hommes à un certain moment.

Comme les trafiquants gardaient prisonnières leurs esclaves et qu'ils conservaient leur passeport, celles-ci ne pouvaient pas fuir nulle part.

Aujourd'hui, Nagy est parvenue à sortir de ce trafic, mais elle n'oubliera jamais le cauchemar qu'elle a enduré. En partageant son histoire, elle espère qu'elle invitera d'autres femmes à être plus prudentes à l'avenir et ainsi, à éviter de subir le même enfer qu'elle.

Enfin, Nagy souligne que c'est grâce à l'aide de Canadiens qu'elle a pu sortir de ce trafic et elle leur en sera à jamais reconnaissante.

Partager sur Facebook
334 334 Partages

Source: CTV News · Crédit Photo: Courtoisie