Nouvelles : Une Française coud des poches en tissu pour sauver les bébés kangourous australiens

Une Française coud des poches en tissu pour sauver les bébés kangourous australiens

Un très beau geste.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Terriblement émue par la situation alarmante dans laquelle se trouve l'Australie, une Française d'une vingtaine d'années a décidé de coudre des poches en tissu pour sauver les bébés kangourous australiens.

C'est BFM TV qui rapporte l'histoire Gwladys, une Française de 28 ans qui vit à Saint-Denis et dont la vie a pris un tournant philanthropique. En effet, la jeune femme a été terriblement émue par la situation en Australie. Le fait de voir des animaux blessés ou périr dans des feux de forêt l‘a profondément marqué. Ainsi, au lieu de faire un don dérisoire de quelques euros, elle a décidé de mettre la main à la pâte et de tricoter des protections destinées aux animaux blessés et particulièrement aux bébés kangourous.

Armé de sa machine à coudre et de tissu, elle est prête à fabriquer le plus de protection possible, raconte BFM TV. C'est en naviguant sur les médias sociaux que Gwladys a eu cette idée. Selon elle, ses protections seront plus utiles que le peu d'argent qu'elle pourrait donner. Ajoutée à ça, elle a décidé d'impliquer sa mère et ses amies dans ce projet afin d'en faire un moment convivial. Elle a expliqué à la télévision qu'ils sont maintenant 49 à fabriquer ces fameuses protections. 

S'il s'agit d'une aventure commune, Gwladys s'est donné pour objectif de fabriquer 120 à 200 protections, indique la chaîne de télévision. Elle confie qu'elle aimerait recevoir comme récompense une photo d'un bébé kangourou dans l'une de ses protections. Toutefois, elle n'en fait pas une priorité, elle se dit déjà très fière d'elle et de ses proches qui l'accompagnent dans cette aventure.

BFM TV précise que Gwladys n'est pas la seule à avoir eu cette idée. En effet, le parc australien de Carcassonne a eu la bonne idée de diffuser le mode d'emploi pour fabriquer sur les médias sociaux et depuis il croule sous les envois. Il a d'ailleurs mis en place une cagnotte en ligne pour payer les frais d'envois de ces protections vers l'Australie. Au moment d'écrire ces lignes, plus de 9000 euros ont été amassés.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: Facebook