Nouvelles : Une inondation sans précédent frappe une ville du Québec.

Une inondation sans précédent frappe une ville du Québec.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
129 129 Partages

Les citoyens de Beauceville se souviendront longtemps de la journée du mardi 16 avril 2019 et ce n'est vraiment pas pour les bonnes raisons.

Selon le maire de Beauceville, il s'agit d'une situation qui n'avait jamais été vue depuis 1991. 

C'est la rivière Chaudière qui serait sortie de son lit pour aller engloutir une bonne partie du boulevard Renault.

Comme le rapporte le Journal de Québec, l'inondation aurait frappé plus de 250 résidences et bâtiments, et ce, en l'espace de quelques minutes seulement.

On rapporte aussi que des dizaines de voitures sont demeurées prisonnières du torrent d'eau.

Bien qu'il ne s'agisse pas de la première inondation à avoir frappé Beauceville, les résidents du coin indiquent que celle-ci a été d'une intensité plutôt particulière et d'ailleurs, il faut savoir que l'état d'urgence a même été décrété.

François Veilleux, maire de Beauceville, a expliqué au Journal de Québec: "J’ai eu un téléphone, il était 5 h 45 du matin. Le temps de descendre en ville, on voyait les glaces passer, ça s’est passé très rapidement. Plus rapidement que ce que l’on a déjà vécu. On ne s’attendait pas à ce que ça décolle aussi vite."

Pour sa part, Félix Nunez, directeur général de Beauceville, a indiqué: "Les gens comparent avec 1991, avec moins de glace, mais beaucoup plus d’eau et beaucoup plus rapidement. De là l’effet de surprise."

Parmi les nombreux commerces du boulevard Renault qui ont été touchés, le Tim Horton’s n'a pas été épargné du tout.

La propriétaire Vicky Poulin a raconté aux journalistes qu'elle a même dû faire évacuer ses employées: "Elles ont été évacuées par une pelle, qui est venue les chercher par la fenêtre du service au volant. [...] Je ne suis pas encore revenue sur terre pour dire à combien s’élèvent les dommages, mais ce sera assurément des milliers de dollars. [...] C’est déjà monter sur le trottoir, mais ça ne s’était jamais rendu à la bâtisse."

Enfin, voici une vidéo filmée par une internaute qui donne une très bonne idée de l'étendue de la catastrophe:

Voici une vidéo filmée mercredi matin : 

Partager sur Facebook
129 129 Partages

Source: Journal de Québec · Crédit Photo: Facebook