Nouvelles : Une jeune belge de 17 ans meurt d’un choc toxique causé par son tampon

Une jeune belge de 17 ans meurt d’un choc toxique causé par son tampon

Une histoire aussi rare que triste.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La Belgique a été le théâtre d'une histoire complètement tragique jeudi dernier puisqu'une jeune fille de 17 ans est morte en raison d’un choc toxique causé par son tampon.

C'est Le Parisien qui rapporte l'histoire de Maëlle, une jeune adolescente belge de 17 ans dont la vie a pris une fin tragique jeudi dernier. En effet, celle qui croyait être atteinte d'une gastro-entérite est finalement décédée en raison d’un choc toxique causé par son tampon. Elle a contracté le syndrome du choc toxique qui selon Wikipédia «est une maladie infectieuse rare et aiguë, potentiellement létale, causée par une toxine bactérienne qui pénètre dans la circulation sanguine à la suite d'une infection par un agent pathogène. Il peut rapidement affecter plusieurs organes différents y compris le foie, les poumons et les reins. Comme cette affection progresse rapidement, l’aide médicale est nécessaire aussitôt que possible».

Comme vous l'aurez sans doute deviné, la jeune fille, qui vivait dans une commune au sud de Charleroi, n'a pas eu le bon diagnostic. Le Parisien indique qu'elle avait été admise à l'hôpital il y a environ une semaine pour des vomissements et de la fièvre. Des symptômes qui faisaient croire à une gastro-entérite. Il était déjà trop tard lorsque les médecins se sont rendu compte qu'elle avait un choc toxique, raconte le quotidien. Maëlle va mourir jeudi dernier à seulement 17 ans.

Sa mère Laurence a tenu à lui rendre hommage sur Facebook. «Mon ange, ma fierté est partie vers les étoiles. Toi qui rêvais de voyager à travers le monde, te voilà partie vers un très long voyage. Papa: Mäelle, tellement de choses que je n’ai pas eu le temps de te dire, tellement de projets que tu voulais faire avec et sans nous, tu portais la vie joyeuse, tout le monde t’adorait, tes amis ados et adultes. J’ai tellement appris de toi ma grande fille. Beaucoup d’instants étapes que nous ne vivrons pas ensemble, mais je sais que tu nous regardes et tu resteras avec nous dans nos cœurs. Nous t’aimons très fort». 

Pour celles et ceux qui veulent commémorer la mémoire de Maëlle, sa mère a indiqué quand aura lieu l'enterrement. «Si vous désirez rendre un dernier hommage à Maelle, elle repose au funérarium Postiau à Acoz. Les visites ont lieu samedi, lundi, mardi de 17 à 19h et dimanche de 15 à 19h. La messe de funérailles a lieu à Somzée le mercredi 15 janvier à 14h».

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock