Nouvelles : Une jeune femme perd toutes ses économies après avoir fait confiance à un «sugar daddy»

Une jeune femme perd toutes ses économies après avoir fait confiance à un «sugar daddy»

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
128 128 Partages

À 18 ans, Anna Ryan a décidé de s'inscrire sur un site de rencontres pour se trouver un sugar daddy. Pour ceux qui l'ignorent, le terme « sugar daddy » (littéralement « papa gâteau ») est un anglicisme argotique utilisé pour désigner une relation de prostitution dans laquelle un homme offre de l'argent et des biens à une femme bien plus jeune que lui, décrit Wikipédia.

Après son inscription, Anna a été contactée par James Walsh, un riche homme d'affaires de sa région qui disait gagner plus de 70 millions de dollars par année. 

« Nous avons bavardé pendant sept mois, passé des heures au téléphone », a expliqué la jeune femme. « J'ai été ravie de constater que James était aussi drôle et charmant qu'il réussissait, son doux accent de Chelsea me faisant rougir. »

James lui a envoyé des photos avec sa Lamborghini et il lui a parlé d'une mine d'or dont il était propriétaire pour se faire encore plus d'argent. Anna était enchantée.

Mais lorsqu'est venu le temps de la rencontre en personne, James a pris le train et il a même demandé à Anna de venir le chercher à la station. Il a dit que sa voiture était au garage. Comme il portait un habit chic et une montre Rolex, Anna l'a cru. James a invité Anna au restaurant et il a tout payé en argent comptant. 

« Notre rendez-vous était parfois interrompu par des appels téléphoniques de clients, mais cela ne me dérangeait pas, car j'aimais l'écouter me parler de travail », a dit Anna. 

Après le rendez-vous, Anna et James ont continué de se parler tous les jours. 

« Nous nous sommes rencontrés pour un autre bon dîner et après une soirée à boire et à manger, j'étais excitée quand il a dit qu'il était en train de tomber amoureux de moi et qu'il voulait me revoir », a raconté Anna. 

James a dit à Anna tout ce qu'elle voulait entendre; il l'a appelée sa petite amie, lui a dit qu'il voulait qu'elle vienne habiter avec lui à Chelsea et lui a promis de l'emmener en vacances à Dubaï. Mais, il lui a alors fait une demande qu'elle n'attendait pas: il lui fallait 7 000 dollars. 

« L’un des membres du personnel de [James] avait fait preuve de négligence dans ses échanges commerciaux avec la société et il devait maintenant payer une amende de 5 000 livres sterling (7 000 dollars) pour le renflouer. Problème, les banques avaient gelé ses comptes et il ne pouvait pas payer l'amende. Il a même plaisanté en disant que ce serait la dernière fois que je le verrais car il pourrait aller en prison s’il ne payait pas l’amende », a détaillé Anna.

Inquiète, la jeune femme a accepté de vider son compte en banque pour l'homme qu'elle venait de rencontrer. 

« Plus tard, James m'a envoyé un message me disant que tout allait bien, m'excusant de me faire peur et promettant de me rembourser. Il m'a invité à dîner, disant qu'il viendrait me chercher dans une Ferrari pour montrer que tout allait bien, mais toute ma confiance en lui était parti. Cette nuit-là, j'ai fouillé son numéro sur Internet et mon cœur est tombé. Il n’était pas du tout James Walsh », a-t-elle révélé. 

Son beau et riche homme d'affaires était en fait un fraudeur en série nommé David Overton. De nombreuses jeunes femmes mettaient en garde les autres femmes contre cet homme. Mais Anna n'avait jamais pensé fouiller les informations que James lui donnait. 

Maintenant âgée de 21 ans, Anna sait qu'elle doit se méfier des gens qu'elle rencontre sur des sites et des applications de rencontres. Elle n'a jamais pu retrouver son argent. Mais David aka James a été arrêté grâce à sa plainte et celles de huit autres femmes qui ont été victime de lui. 

Partager sur Facebook
128 128 Partages

Source: VT · Crédit Photo: Courtoisie