Nouvelles : Une jeune fille forcée d'avoir des relations sexuelles avec 100 hommes asiatiques avant ses 16 ans
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Une jeune fille forcée d'avoir des relations sexuelles avec 100 hommes asiatiques avant ses 16 ans

C'est monstrueux.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,929 1.9k Partages

Une jeune fille qui ne peut pas être nommée pour des raisons légales a été abusée cruellement entre les années 1998 et 2001. Les abus ont commencé quand elle n'avait que 13 ans et se sont poursuivis pendant des années. Quand elle avait 16 ans, elle avait déjà eu des relations sexuelles avec 100 hommes. 

Huit hommes asiatiques ont été accusés d'abus sexuels en lien avec cette sordide histoire qui s'est déroulée à Rotherham, en Angleterre. Ils auraient abusé pas moins de cinq filles sur une période de cinq ans. 

La cour a entendu les détails de l'une de ces filles vendredi dernier. Les hommes se la « passaient » et « demandaient » de la rencontrer. 

« Je peux vous dire bien honnêtement qu'à mes seize ans, j'avais couché avec 100 hommes asiatiques, et je n'ai jamais revu certains d'entre eux », a dévoilé la victime.  

« Ceux qui ne viennent qu'une fois pour vous utiliser sont ceux qui sont les plus difficiles à se rappeler. »

La fillette détestait l'un des hommes au début, Mohammed Imran Ali Akhtar, mais elle est tombée amoureuse d'un livreur qui venait la voir chaque jour parce qu'il la faisait sentir spéciale. Elle est tombée enceinte de lui à 14 ans et elle a donné naissance à 15 ans. Pendant ce temps, Mohammed Imran Ali Akhtar continuait d'avoir des relations sexuelles avec elle, même pendant sa grossesse. 

La victime a expliqué qu'elle avait l'impression que son enfance lui avait été volée. 

Huit hommes font face à un total de 28 chefs d'accusation dont abus d'enfant, agression, viol et distribution de drogues. Tanweer Ali, 37 ans, Mohammed Imran Ali Akhtar, 37 ans, Nabeel Kurshid, 34 ans, Iqlak Yousaf, 34 ans, Salah El-Hakam, 39 ans, Ajmal Rafiq, 38 ans et Asif Ali, 33 ans, risquent tous la prison. Un huitième accusé, qui ne peut pas être nommé est aussi accusé de kidnapping. 

Plus tôt la semaine dernière, une autre fille a témoigné et a raconté avoir été victime d'un viol collectif pour ensuite être forcée à se faire avorter par ses parents. 

Le procès va se poursuivre dans les prochains jours. 

Wikipédia explique qu' « une étude, menée fin 2017 par deux chercheurs d'origine pakistanaise du groupe de réflexion anti-extrémisme Quilliam, a analysé les abus collectifs et conclut que "84 %, étaient des hommes originaire du sous-continent indien. Seulement 22 étaient noirs et 18 étaient blancs [...] Les résultats sont en contraste frappant avec le fait que les asiatiques représentent seulement 7 % de la population du Royaume-Uni [...] De toutes les victimes, seulement trois n'étaient pas des adolescentes blanches". Les auteurs concluent que "des hommes musulmans pakistanais britanniques ciblent des femmes blanches avec des boissons et de la drogue avant de les violer et de les abuser sexuellement" et appellent les autorités à agir sans craintes d'être accusées de racisme et à un plus grand soutien pour aider à intégrer le peuple pakistanais britannique dans la société britannique moderne.»

Partager sur Facebook
1,929 1.9k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Capture d'écran