Nouvelles : Une mère de 3 enfants meurt après 11 heures d'attente aux urgences

Une mère de 3 enfants meurt après 11 heures d'attente aux urgences

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,148 2.1k Partages

Quand Marianne Porter est allée aux urgences samedi matin, c'est parce qu'elle savait qu'elle devait voir un médecin et vite. Elle croyait d'abord qu'elle avait une hernie. Selon sa soeur, Donna Bordage, elle n'était pas bien, elle ne pouvait pas rester debout et elle ne pouvait pas manger quoi que ce soit. 

Mais il aura fallu 11 heures avant que Marianne soit examinée par un médecin. 11 heures à souffrir et à se tordre de douleur sans que personne de l'hôpital de Moncton, au Nouveau-Brunswcik, fasse quelque chose pour elle. 

Après des heures d'attente, les médecins ont demandé une analyse sanguine pour réaliser que Marianne était en insuffisance rénale. Les médecins ont tout tenté pour sauver Marianne, mais elle est morte à 9 heures dimanche matin. Il était trop tard. 

Marianne Porter n'avait que 58 ans et elle était mère de trois enfants. 

La président de la Société médicale du Nouveau-Brunswick, Dr Serge Melanson a expliqué aux médias qu'il ne pouvait pas parler du cas précis de Marianne Porter, mais il a souligné que la moitié des lits des urgences de l'hôpital de Moncton sont occupés par des patients qui ne peuvent pas être transférés parce que l'hôpital est surchargé de patient dans toutes les unités. 

« Je crois que c'est un exemple clair qui démontre le coût humain réel de la réalité que nous sommes en train de vivre », a-t-il déclaré à Global News. 

Il a poursuivi en affirmant que ce sont les patients qui paient le coût des failles du système. 

« En tant que médecin, j'ai toujours de la peine de voir un patient qui a attendu huit heures pour me voir », a-t-il avoué. 

Le problème des hôpitaux surchargés est un réel défi au Nouveau-Brunswick, mais d'autres provinces ont aussi ce problème. Au Québec, par exemple, des patients ont parfois attendu 24 à 48 heures avant de voir un médecin. 

Une option envisagée serait d'offrir une consultation médicale par internet. Cela pourrait réduire les temps d'attente dans les hôpitaux et faire de la place aux réels cas urgents. 

Partager sur Facebook
2,148 2.1k Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Capture d'écran