Nouvelles : Une mère offusquée alors que sa fille est renvoyée à la maison avec une note collée à son corps.

Une mère offusquée alors que sa fille est renvoyée à la maison avec une note collée à son corps.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une mère de Calgary exige des réponses après que sa fille ait été renvoyée à la maison avec une note de son école collée sur son corps.

La mère nommée Brittany Messum a expliqué que sa fille de quatre ans, Ezrah, est arrivée à la maison de l'école Penbrooke Meadows mardi après-midi avec une lettre collée à sa poitrine. Le message en question était un rappel destiné aux parents quant à une conférence parents-enseignants qui allait bientôt avoir lieu.

Suite à cet incident, la mère avait écrit sur Facebook: "Elle rentre à la maison avec message collé à sa poitrine avec du ruban adhésif, comme si elle était une sorte de mannequin ou je suis une espèce d'idiote?"

Dans une entrevue qu'elle a accordée à Global News mercredi, Messum a déclaré que sa fille, qui est à la maternelle, avait été complètement déroutée par le fait qu'on lui colle message sur elle: "Quand elle a ouvert son manteau et que j'ai vu la note, j'étais confuse au début et puis j'étais en colère, ne comprenant pas pourquoi quelque chose avait été collé sur ma fille. Il existe d'autres formes de communication".

La mère a poursuivi en affirmant: "Elle ne comprenait pas pourquoi il avait été collé à sa poitrine. Chaque note qui m'avait été donnée avait toujours été dans son sac à dos ou par courriel - ou il y a un téléphone, vous pouvez toujours appeler."

Le message en question, qui avait été envoyée par les enseignants de sa fille demandait à Messam si elle allait prendre rendez-vous lors de la réunion parent-enseignant. Pour ajouter à l'absurdité, la mère avait déjà réservé son rendez-vous.

Il n'en demeure pas moins que ce qui semble avoir choqué le plus Messum, c'est le fait que cette "méthode" de communication a déstabilisé sa fille: "La note envoyée à la maison n'était pas pertinente en premier lieu, et ça justifiait encore moins le fait qu'on l'ait collée sur la poitrine de ma fille. Elle se sentait bizarre et différente et cela l'a bouleversée, alors ça m'a bouleversée en tant que mère. En collant cette note sur sa poitrine, j'ai eu l'impression qu'ils essayaient peut-être de m'insulter, ou de dire que ma fille n'était pas assez intelligente pour me le donner".

Messum affirme avoir rencontré le personnel concerné mercredi matin, mais à son grand désarroi, l'une des enseignantes ne pouvait même pas lui expliquer pourquoi une telle chose était arrivée: "Elle a fait demi-tour... C'est presque comme si elle ne savait pas comment l'expliquer ou qu'elle avait peur de l'expliquer".

Messum admet qu'elle n'a pas parlé directement avec l'enseignante qui aurait collé la note sur la poitrine de sa fille, mais lors d'une réunion prévue avec le directeur de l'école mercredi après-midi, Messum a déclaré que rien n'était résolu: "J'étais très frustrée... ils ont tourné autour du sujet".

Les responsables de l'école auraient suggéré que la fille de Messum soit retirée de la classe de cette enseignante et même si la mère dit sérieusement considérer cette option, elle a toutefois tenu à préciser que les fonctionnaires l'avaient rassurée que cela ne se reproduira pas. Cependant, la mère n'a toujours pas reçu d'excuses ou d'explications de la part du personnel de l'école.

Le Calgary Board of Education a déclaré dans un communiqué envoyé par courriel à Global News: "Cette question a été renvoyée à l'école et l'administration travaille avec la famille pour répondre à leurs préoccupations. Nous n'avons pas d'autres informations à ajouter".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Global News · Crédit Photo: Capture d'écran