Nouvelles : Une mère raconte son combat pour faire scolariser sa fille trisomique

Une mère raconte son combat pour faire scolariser sa fille trisomique

Une histoire bouleversante.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Dans un livre sorti ce mercredi, une mère de famille brise le silence concernant le combat qu'elle a dû mener pour faire scolariser sa fille trisomique dans un établissement «classique». Elle y met notamment en lumière les problèmes du système scolaire français.

C'est 20 minutes qui rapporte l'histoire de Caroline Boudet, une mère de famille qui a dû se battre pour que sa fille Louise, atteinte de trisomie 21, puisse suivre sa scolarité dans une école dite «traditionnelle». Dans son livre «L'effet Louise», sorti ce mercredi, elle revient sur les étapes qu'elle a dû surmonter pour que sa fille puisse avoir une enfance «normale». Si d'après elle, une grande majorité d'individus sont favorables à l'inclusion scolaire des enfants handicapés, plusieurs d’entre eux sont beaucoup moins enthousiastes au moment de passer à l'action.

20 minutes explique que pour Caroline Boudet, la loi du 11 février 2005 n'est pas appliquée réellement. Selon Wikipédia, «elle permet l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées». Toutefois, elle estime que ses principes ne sont pas respectés. Elle a déclaré au micro du quotidien que «l'école française n'est pas encore inclusive». Elle cite notamment l'exemple que «beaucoup de chefs d’établissement ignorent aussi qu’ils ne peuvent pas refuser d’accueillir un enfant handicapé à plein temps». 

Le fait que la scolarisation des enfants handicapés nécessite de grands investissements de temps et d'argent refroidirait à la fois les écoles et les politiciens à agir concrètement dans ce domaine. Si elle n'avait pas révélé son histoire au grand public, elle estime qu'elle n'aurait pas bénéficié du soutien dont elle a besoin pour sa fille soit 15 heures d’accompagnement pour sa fille Louise sur 24 heures de classe. Elle se dit privilégiée: des familles dans des cas similaires ne bénéficient pas des mêmes aménagements, selon elle.

Caroline Boudet espère que son livre puisse éveiller les consciences concernant cette question que beaucoup d'acteurs du milieu scolaire et politique esquivent depuis trop d'années. 20 minutes indique qu'à la rentrée 2019, 361 500 enfants handicapés étaient scolarisés dans des écoles «traditionnelles». Un nombre important qui ne doit pas cacher les progrès qui doivent être faits dans la scolarisation des enfants handicapés.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: 20 minutes · Crédit Photo: Adobe Stock