Nouvelles : Une mère se suicide quelques mois après avoir trouvé son fils de 16 ans pendu

Une mère se suicide quelques mois après avoir trouvé son fils de 16 ans pendu

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une mère s'est suicidée quelques mois seulement après avoir découvert que son fils s'était pendu à la maison.

La mère nommée Hélène Beauchamp avait dit à des amis qu'elle n'avait plus "rien à vivre" suite au suicide de son fils James, qui s'est produit dans le West End.

La femme de 46 ans a ensuite chuté dans une spirale infernale alors qu'elle luttait pour faire face à la mort de l'adolescent et elle avait même déjà tenté de se suicider le jour de ses funérailles.

Elle avait été admise dans un hôpital psychiatrique où une femme avait ajouté à son chagrin en lui disant de façon inappropriée : "Vous êtes encore jeune, vous pouvez toujours avoir plus d'enfants".

La femme en question n'était pas une employée de l'hôpital.

Une enquête a permis d'apprendre que la mère et le fils vivaient ensemble dans leur maison familiale de Tring et c'est là qu'elle l'a trouvé pendu le 5 décembre 2018.

La mère a souvent publié des tweets à propos de son fils qui était danseur de ballet et qui avait joué dans le classique Casse-Noisette en décembre 2015 au Her Majesty's Theatre dans le West End de Londres.

Beauchamp séjournait à Andover quand elle a décidé de faire une surdose avant de se diriger chez un médecin où elle s'est ensuite effondrée.

Elle a été transportée d'urgence à l'hôpital de Basingstoke où elle est décédée cinq jours plus tard.

Beauchamp travaillait dans le milieu de la production télévisuelle depuis 20 ans et elle était une passionnée de la nourriture, du ballet et des voyages.

Elle avait travaillé dernièrement pour Sky, mais elle avait aussi été impliquée en tant que gestionnaire dans de nombreuses productions télévisées d'émissions dont "Birds of a Feather" et "Goodnight Sweetheart".

Elle a d'abord suscité l'inquiétude de ses collègues lorsqu'elle avait déclaré vouloir être enterrée le même jour que son fils, car elle n'avait "rien à vivre, car sa vie était elle et son fils".

L'enquête du coroner a révélé qu'un jour après les funérailles de son fils, Beauchamp avait fait une surdose de médicaments et d'alcool.

Alexander Langford, un psychiatre consultant au Whiteleaf Centre a déclaré que Hélène avait été admise à deux reprises à son service.

La coroner adjointe Samantha Marsh a interrogé le médecin sur les commentaires "inappropriés" faits à Beauchamp en lui disant: "Les commentaires faits étaient "vous êtes encore jeune, vous pouvez encore avoir plus d'enfants" et "le plan de Dieu était de prendre votre fils" et ils étaient tout à fait inappropriés, ils ne vont pas l'aider à se sentir mieux".

À cet effet, le Dr Langford a répondu : "Ce sont des commentaires dégoûtants. La femme n'était pas une membre de mon personnel, j'aurais été plus direct avec elle. De toute évidence, il s'agissait de commentaires inappropriés".»

En conclusion de l'enquête, la coroner a déclaré : "L'histoire d'Hélène a commencé le 5 décembre 2018 - avant cela, il n'y avait pas de vrais problèmes de santé mentale - mais à cette date, Hélène est rentrée à la maison pour trouver son fils unique bien-aimé qui s'était suicidé. Elle l'a découvert pendu et elle a essayé de le ranimer, mais toute cette expérience a été naturellement pénible, traumatisante et complètement bouleversante. Elle a dit que le seul but de sa vie était d'être la mère de James et il n'était plus là".

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran