Nouvelles : Une policière en larmes filme l'attaque de son véhicule par les gilets jaunes

Une policière en larmes filme l'attaque de son véhicule par les gilets jaunes

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,150 4.2k Partages

« On est pris à partie et on reçoit des pavés », lance un policier dans une vidéo diffusée sur Twitter par le syndicat Alternative Police. 

La policière filme la scène avec son cellulaire tout en tentant de quitter la scène avant qu'il ne soit trop tard, avec son collègue qui l'encourage.

On entend les projectiles frapper violemment le véhicule et c'est alors que la policière craque. Elle hurle et elle se met à pleurer. Elle a peur pour sa vie. 

La policière panique alors que les violences des gilets jaunes deviennent encore plus intenses. Certains sont masqués, d'autres pourraient facilement être identifiés. 

Le collègue de la policière filme aussi la scène incroyable qui se déroule sur leurs yeux. 

Une fois arrivée près des renforts, la policière se remet de ses émotions. 

« J’ai eu trop peur », lance-t-elle.

Le parquet de Lyon a ouvert une enquête ce dimanche.

Alternative Police a aussi publié une photo du fourgon après l'attaque. On voit très bien les vitres brisées. Le syndicat a dénoncé « la radicalisation de ces voyous casseurs membres des Gilets Jaunes ».

Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, a également dénoncé une « violence insupportable » sur Twitter.

« Violence insupportable. Demain ils seront dans leur commissariat pour enregistrer la plainte d’une femme agressée ou sur le terrain pour porter secours à un commerçant braqué. Leur quotidien : nous protéger. Notre devoir : ne rien laisser passer. STOP ! », a-t-il écrit.

Sur BFM TV, Laurent Nunez a dénoncé la « horde de sauvages » en parlant des gilets jaunes tout en faisant l'éloge du « calme » du policier qui a soutenu sa collègue tout le long de l'attaque.

« La violence n’est que d’un seul côté, elle vient des Gilets jaunes radicalisés. En face d’eux, des fonctionnaires de police, des militaires de la gendarmerie, font preuve de sang froid », a-t-il déclaré.

Partager sur Facebook
4,150 4.2k Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Capture d'écran