Nouvelles : Une très mauvaise nouvelle attend les Québécois cet été...

Une très mauvaise nouvelle attend les Québécois cet été...

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
68 68 Partages

Les derniers mois ont mis à l'épreuve la patience de plusieurs personnes et malheureusement, ce n'est pas la présumée arrivée de l'été qui risque de changer quoi que ce soit. En effet, voilà que les spécialistes de la météorologie indiquent que le mois de juin décevra bien des gens...

Bien que les météorologues assurent qu'on aura vraiment droit à un été, celui-ci ne se fera pas ressentir avant l'arrivée des mois de juillet et d'août.

Ainsi, il faudra se préparer à un mois de juin très frais et pluvieux.

C'est toutefois une bonne nouvelle pour ceux et celles qui ont rencontré des difficultés l'été dernier en raison des nombreuses canicules, car même si on prévoit qu'il y en aura, celles-ci devraient être moins longues selon André Monette, chef météorologue chez Météo Média.

Disons-le, l'été 2019 n'aura probablement rien à voir avec celui de 2018 où dès la fin de juin, de nombreux épisodes de canicules avaient frappé la province.

Les Québécois et les Québécoises qui vivent dans l'est de la province pourraient avoir droit à un été sous le signe de la fraîcheur en raison de la présence d'une masse d'air froid qui gardera les températures sous la normale dans certaines régions du Québec, en Ontario, au Manitoba et dans l'est de la Saskatchewan.

André Monette explique: "Lorsqu'on mélange froid et chaud en météo, ça fait des précipitations, des orages, surtout l'été. [...] Dans la Vallée du Saint-Laurent, de Montréal jusqu'à Rimouski, en passant par l'Outaouais, l'Estrie, on risque d'être au-dessus des normales au niveau des précipitations."

Le spécialiste assure qu'il ne pleuvra pas tous les jours, mais il faudra s'attendre à voir beaucoup d'orages.

Dans les Maritimes, on indique que l'été 2019 sera chaud les températures devraient se situer au-dessus des moyennes habituelles.

Enfin, que personne ne se décourage, car viendra bien le moment où on trouvera tous qu'on a trop chaud!

Partager sur Facebook
68 68 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Courtoisie