Nouvelles : Versace laisse tomber la fourrure

Versace laisse tomber la fourrure

La maison Versace renonce à utiliser la fourrure dans ses créations mode.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
100 100 Partages

La maison Versace renonce à utiliser la fourrure dans ses créations mode. 

C'est Donatella Versace qui en a fait l'annonce, mercredi. Donatella Versace, née le 2 mai 1955 à Reggio di Calabria en Italie, est une styliste italienne et elle est la sœur du créateur de mode Gianni Versace, fondateur de la maison de couture milanaise Versace et de Santo Versace. C'est elle qui est devenue la vice-présidente du groupe de luxe et la créatrice pour l’ensemble des lignes Versace après l'assassinat de son frère, en 1997.

«La fourrure? Je n’en veux pas», a affirmé Donatella Versace, dans une entrevue accordée au magazine britannique The Economist’s 1843

«Je ne veux pas tuer des animaux pour faire de la mode», a-t-elle soutenu. 

«Cela ne me semble pas bien», a-t-elle ajouté. 

Le magazine précise qu’il s’agit d’une «volte-face» de Versace alors que son site incitait encore ses clients à acheter «des manteaux ornés de fourrures qui font tourner les têtes», mercredi.

Versace s'ajoute ainsi aux autres marques comme Armani, Calvin Klein, Hugo Boss, Ralph Lauren ou encore Gucci qui ont déjà banni la fourrure.

«Versace est une marque de grande influence qui symbolise les excès du glamour, et sa décision d’arrêter l’utilisation de la fourrure montre que la mode compassion n’a jamais été aussi tendance», a déclaré Claire Bass, directrice de la Humane Society International (HSI) en Grande-Bretagne.

La Fédération internationale de la fourrure s’est quant à elle dite «déçue» de voir la maison de haute couture prendre une telle décision. «La majorité des grands couturiers vont continuer à travailler la fourrure car ils savent que c’est un produit naturel qui est produit de manière responsable», indique la Fédération internationale de la fourrure. 

La deuxième saison de la série américaine American Crime Story se concentre dur le meurtre du créateur Gianni Versace. Donatella Versace a profité de la diffusion de la série pour revenir sur la mort de son frère, au début de l'année. 

«Les cinq premières années qui ont suivi la mort de Gianni, j’étais complètement perdue», a-t-elle reconnu. «J’ai commis beaucoup d’erreurs. Je me suis créé un masque. Je portais trop de maquillage, des faux cils tous les jours. Mes cheveux étaient trop blonds et trop longs. C’était une armure. Je ne voulais pas être vue.»

«Ces premières années, j’écoutais l’avis de presque tout le monde jusqu’à ce que je me rende compte que mon frère n’avait qu’une seule caisse de résonance: moi. Je travaillais avec lui tous les jours, j’étais bien plus que sa muse. Ses collections étaient le fruit d’un dialogue permanent entre nous: nous discutions de tout. Pendant longtemps, j’ai ressenti la mort de mon frère comme un traumatisme, mais, aujourd’hui, j’ai l’impression que sa disparition m’a rendue plus forte. Je devrais peut-être suivre davantage mon instinct plutôt que d’essayer d’être Gianni.»

Partager sur Facebook
100 100 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Flickr CC / celebrityabc