Nouvelles : Veuve à 24 ans après le suicide de son mari​ agriculteur

Veuve à 24 ans après le suicide de son mari​ agriculteur

Un témoignage bouleversant.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors qu'elle était invitée de l'émission «On n'est pas couché» diffusée sur France 2 ce samedi soir, une agricultrice, qui est devenue veuve à 24 ans après le suicide de son mari, a fait un tour d'horizon émouvant sur la situation du monde agricole en France en 2019.

C'est Le Point qui rapporte l'histoire de Camille Beaurain, auteure de «Tu m'as laissé en vie», un livre où elle revient en long et en large sur le suicide de son mari il y a environ deux ans, mais aussi sur la question suicide en général dans le monde agricole. Sur le plateau de Laurent Ruquier, elle a tenu des propos forts qui sont désormais en train de faire le tour du pays. «Il y a en a eu tellement avant lui, il y en a eu tellement après lui», explique la jeune femme en parlant de son mari. «Un agriculteur se suicide chaque jour en France, et non tous les deux jours».

Hormis la question du suicide, elle a également évoqué la précarité dans laquelle vivent les agriculteurs au quotidien. Elle a notamment mis en lumière les salaires dérisoires qu'ils touchent pour une quantité de travail colossal. «Pour être agriculteur, il faut être passionné avant tout (...) Il ne faut pas croire qu'en travaillant du lundi au dimanche on va avoir 2800 euros de salaire net par mois, ce n'est pas du tout vrai (...) Aujourd'hui, le salaire minimum d’un agriculteur est de 350 euros par mois. Nous, à deux, on prenait 300 euros».

Elle est aussi revenue sur les gestes que peuvent faire quotidiennement les consommateurs pour se montrer solidaires envers le monde agricole et améliorer progressivement sa situation. «Il faut favoriser les circuits courts, c'est la meilleure solution aujourd'hui (...) Il y a trop d’intermédiaires entre l’agriculteur et le supermarché (...) 

Par la suite, elle a souligné l'importance d'acheter local pour encourager le travail des agriculteurs et leur permettre tout simplement d'avoir plus de rentabilité. «Il faut surtout acheter français (...) Quand je vois de l’agneau du Royaume-Uni dans un supermarché, il y a un réel problème."

Le passage de Camille Beaurain à «On n'est pas couché» est en train de susciter beaucoup de réactions sur les médias sociaux et il ne serait pas étonnant que ses propos fassent couler beaucoup d'encre au cours des prochains jours.

Vous pouvez regarder l'intégralité du segment consacré à Camille Beaurain ci-dessous.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Point · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube