Nouvelles : Viols collectifs impliquant des enfants de 4 ans, comment expliquer ce qui s'est passé?
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Viols collectifs impliquant des enfants de 4 ans, comment expliquer ce qui s'est passé?

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
201 201 Partages

Des enfants de 4 ans ont isolé une fillette de 4 ans pour la dévêtir et la pénétrer avec leurs doigts, dans la cour d'une école maternelle, dans le XIIIe arrondissement de Paris, en France. L'histoire a soulevé l'indignation de la communauté locale, mais aussi à l'international. La brigade des mineurs de Paris a été saisie de l'affaire. Mais bien des questions demeurent. 

Le psychologue Samuel Dock a accepté de répondre aux questions de LCI. 

« L'enfant va quitter ce que l’on appelle 'l’auto-érotisme', c’est-à-dire un état où son corps et sa pensée sont mal différenciés, pour peu à peu découvrir les différentes parties de son corps en les stimulant », a expliqué Samuel Dock, en parlant des petits de 4 ans. 

« Comment ces enfants en sont-ils arrivés à édifier un groupe ? Dans quel espace familial ont-ils grandi ? Ont-ils été exposés à des images violentes qu’ils ont reproduites ? Quelles fragilités psychologiques viennent s’exprimer dans ce geste ? » a questionné le psychologue. 

Le sexologue André Corman a rappellé que Freud parlait de l'âge de 5 ans comme celui du « pervers polymorphe ». 

« D'un côté des jeux sexuels plein d'innocence - on se regarde, on se touche le zizi chez les garçons - et en même temps un sadisme qui ne dit pas son nom », a-t-il expliqué. 

Mais les enfants ont-ils eux-mêmes été agressés? 

Bertrand Welniarz et Hasnia Medjdoub ont étudié les notions de jeu sexuel et d'agression entre enfants du même âge et ils se sont posé la question sur ce que les enfants agresseurs auraient pu vivre pour poser de tels gestes sur une camarade de classe. 

« L’initiateur [d'un tel comportement] peut être un enfant qui a subi des agressions sexuelles de la part d’adultes ou d’enfants plus âgés ; ou qui dans une position plus passive a été spectateur, a assisté à des ébats ou visionné des films pornographiques et qui tente de remettre en acte son vécu traumatique. Mais il peut s’agir aussi d’un enfant qui a été initié par un autre ou tout simplement qui assouvit sa curiosité », maintiennent-ils. 

Il ne s'agit pas bien sûr que de suppositions et il faudra encore attendre avant d'avoir les réponses à toutes nos questions. 

Partager sur Facebook
201 201 Partages

Source: LCI
Crédit Photo: Adobe Stock