Nouvelles : Voici la femme qui pourrait mourir d'une relation sexuelle.

Voici la femme qui pourrait mourir d'une relation sexuelle.

Heureusement, ils ont trouvé une solution au problème.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

Callie-Anne Skevington adore son mari Lee. Mais elle a aussi terriblement peur de mourir d'une crise d'asthme en pleins ébats!

Tout a commencé un soir, peu après le mariage, alors que Callie-Anne et son époux ont commencé à faire l'amour. 

«J'ai commencé à siffler bruyamment et j'avais l'impression que ma poitrine était sur le point d'exploser parce que je ne pouvais pas évacuer l'air de mes poumons», raconte-t-elle. «Je devais tout arrêter et attraper mon inhalateur de secours. C'était un gros "turn-off" et j'étais morte de peur. Nous venions juste de nous marier mais l'idée d'avoir des relations sexuelles était soudainement terrifiante.»

Callie-Anne a appris qu'elle souffrait d'asthme sévère. La mère d'une fille de 12 ans et d'un fils de 9 ans a même dû renoncer à la danse. 

«Je suis passée d'être énergique à lutter pour marcher et parler. J'ai dû abandonner ma danse et ne pouvais pas travailler pour les deux mois avant notre mariage en octobre 2013. Lee a perdu son travail et nous avons dû annuler notre lune de miel. C'était tellement stressant.»

«Je n'avais été hospitalisée que deux fois en 10 ans - maintenant c'était 12 fois en 10 mois», ajoute-t-elle.

«Cela aurait dû être la période de la lune de miel, où nous ne pouvions pas nous séparer l'un de l'autre», déplore Callie. «Mais j'étais confinée à la maison, isolée et dépendante de Lee pour faire le ménage et s'occuper des enfants. «Mes médicaments me donnaient faim et avec le manque d'exercice, j'ai pris du poids et je suis devenue gênée et anxieuse.»

«La crise d'asthme pendant les rapports sexuels a été déconcertante pour nous deux, d'autant plus que j'ai été hospitalisée le jour suivant. Nous avons essayé à nouveau quelques semaines plus tard, mais la même chose s'est produite et j'ai renoncé à initier tout rapport sexuel.»

«S'inquiéter d'avoir une attaque pendant les rapports sexuels peut déclencher des symptômes pour certaines personnes - c'est un cercle vicieux», explique le Dr Andy Whittamore, d'Asthma UK.

«Pendant un an, Lee et moi nous sommes à peine touchés l'un l'autre. Je me couchais tôt et je regardais la télé pendant qu'il jouait en bas sur son ordinateur. Un jour, j'ai fondu en larmes et je lui ai dit à quel point j'étais bouleversée. Lee m'a dit qu'il m'aimait et me désirait toujours mais qu'il évitait le sexe parce qu'il avait peur de me pousser dans quelque chose que j'avais peur de faire.»

Lee et Callie-Anne ont finalement décidé d'aller consulter un psychologue pour régler leurs problèmes de couple. Après 3 années de thérapie, leur vie sexuelle se porte mieux. 

«C'est différent et plus doux, mais nous passons des soirées romantiques devant un DVD et faisons l'amour lentement», raconte Callie, maintenant âgée de 32 ans. «Lee n'est pas offensé si je le refuse ou si je dois arrêter - et je ne me sens pas obligée de le faire.»

«Le sexe sans danger pour nous, c'est de m'assurer que j'ai un inhalateur à portée de main et de faire une pause pour l'utiliser. Nous faisons même des blagues sur mon look sexy! Nous avons retrouvé notre étincelle et, même si ma santé est un combat de tous les jours, notre mariage est plus fort que jamais.»

Source: Mirror · Crédit Photo: Capture d'écran