Nouvelles : Votre visage est-il fiché à votre insu?

Votre visage est-il fiché à votre insu?

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Nouvelles

La technologie est de plus en plus utilisée au Royaume-Uni pour repérer les malfaiteurs dans les lieux publics. Si son action s'avère efficace, des questions sur la protection de la vie privée se posent.

C'est Radio-Canada qui rapporte cette nouvelle qui risque d'intéresser tous les passionnés de technologie. En effet, comme vous avez pu le remarquer, la reconnaissance familiale prend de plus en plus de place dans notre quotidien. Prenons l'exemple de certains téléphones intelligents qui sont désormais déverrouillables grâce à la reconnaissance faciale. Cette dernière est également beaucoup utilisée pour sécuriser les lieux publics. Au Royaume-Uni, elle est de plus en plus utilisée pour repérer les petits malfaiteurs connus pour commettre des larcins mineurs.

Radio-Canada prend l'exemple d'un bar de Londres qui possède une caméra qui permet de recenser le visage de chaque client qui y met les pieds. Si le système de reconnaissance facile reconnait le visage d'un individu qui n'est pas le bienvenu, le gérant du restaurant sera prévenu sur son téléphone cellulaire et pourra prendre les mesures en toute connaissance de cause. C'est l'entreprise Facewatch qui permet notamment aux propriétaires de bar de s'équiper d'une telle technologie. Cette dernière analyse précisément le visage des individus en question et les compare avec sa base de données.

Le fait que ce genre de technologie soit présente dans une ville comme Londres n'a rien étonnant, explique Radio-Canada. En effet, la chaîne de télévision indique qu'il y a des caméras de surveillance partout dans la ville que cela soit dans la rue ou les transports en commun. Le sud du Pays de Galles est également adepte de ces méthodes de surveillance. Par exemple, la ville de Cardiff dispose de 4 camionnettes qui sillonnent la ville avec une caméra sur son toit et filme tous les passants dans le but de tomber sur un criminel.

Évidemment, comme vous pouvez vous en douter, cette omniprésence des caméras de surveillance soulève plusieurs questions concernant la protection de la vie privée. Certaines personnes qui n'ont rien à se reprocher ne souhaitent parfois pas être filmées. D'autres trouvent ça inquiétant que les autorités peuvent savoir en permanence où nous nous trouvons. Ajouté à ça, le système peut faire des erreurs et aurait beaucoup de mal à identifier correctement des femmes ou des personnes à la peau foncée. Quoi qu'il en soit, il faudra suivre de très près l'évolution de cette technologie.

Source: Radio-Canada · Crédit Photo: Adobe Stock