Nouvelles : Yvelines: Un homme de 18 ans est gravement blessé suite à une violente agression homophobe.

Yvelines: Un homme de 18 ans est gravement blessé suite à une violente agression homophobe.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye dans Nouvelles
Partager sur Facebook
68 68 Partages

Le 2 février dernier à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines), un jeune homme de 18 ans a subi de graves blessures après avoir été battu parce qu'il est homosexuel.

Selon ce que rapportent les médias locaux, l'agression subie par le jeune homme a été d'une violence que les policiers avaient rarement vue auparavant. À cet effet, un adolescent de 17 ans a été interpellé et jeudi, il devait passer devant un juge pour enfants de Rouen (Seine-Maritime).

La violente attaque a eu lieu vers 19h dans la cité de La Noé alors que la victime était en train de discuter avec des amis dans la rue.Une source proche de l'affaire indique: "Ils se connaissaient pour avoir fréquenté le même établissement scolaire. Et notre victime ne cache à personne dans la cité ses préférences sexuelles. Ce jeune avait subi jusqu’à présent quelques insultes. Mais il était parvenu à gérer ces agressions verbales."

Or, cette fois-ci, le garçon de 17 ans ne s'est pas seulement limité à des agressions verbales et il a soudainement bondi sur la victime pour la rouer de coups de poing et de coups de pied, lui brisant ainsi les dents et la mâchoire.

À l'arrivée des policiers, la victime est grièvement blessée tandis que le suspect a pris la poudre d'escampette.

Ce sont les enquêteurs du commissariat de Conflans-Sainte-Honorine qui sont parvenus à identifier l'agresseur après avoir recueilli les témoignages de nombreux résidents du secteur où l'agression s'est produite.

La géolocalisation du téléphone de l'agresseur aura confirmé les doutes des enquêteurs, prouvant que celui-ci se trouvait sur les lieux lors de la violente agression.

C'est mercredi que le suspect a été interpellé pour ensuite être placé en garde à vue. Son passage devant le juge était prévu pour jeudi.

Le suspect nie encore pour le moment son implication dans l'affaire tandis que la victime l’a reconnu formellement et a maintenu sa déposition.

Partager sur Facebook
68 68 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Courtoisie