Showbiz : L'actrice Jennifer Lawrence affirme qu'elle a tellement «peur» des pénis qu'elle n'a pas eu de relations sexuelles depuis longtemps
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

L'actrice Jennifer Lawrence affirme qu'elle a tellement «peur» des pénis qu'elle n'a pas eu de relations sexuelles depuis longtemps

“J'aimerais être en couple mais ce n'est pas facile”

Publié le par Ayoye dans Showbiz
Partager sur Facebook
455 455 Partages

Jennifer Lawrence a accordé une entrevue très personnelle au tabloïd britannique The Sun il y a quelques temps.

L'actrice de 28 ans est reconnue pour son franc parler et sa façon d'aborder les sujets les plus tabous avec une simplicité. Cette fois, elle a osé aborder le sujet de sa vie sexuelle (ou son manque de) dans une entrevue à la fois pleine de vérité... et un peu bizarre. Fidèle à elle-même, cette Jennifer!

«Je parle toujours comme si je voulais du sexe, mais la vérité, c'est qu'en regardant ma vie sexuelle passée, mes relations sexuelles ont toujours été avec des petits amis. J'en parle comme si j'aimais ça, mais je ne le fais vraiment jamais», clarifie Jennifer Lawrence. 

«Je ne suis pas en relation actuellement. Ça veut dire que je n'ai pas couché avec quelqu'un depuis très longtemps. J'aimerais être en couple, mais ce n'est pas facile!», avoue-t-elle.

«Les pénis sont dangereux!», lance-t-elle. «Je suis une vraie germaphobe. J'ai réussi à ne pas avoir d'infection sexuellement transmissible pour le moment. Si à un instant j'ai pu croire que c'était le cas, je contactais tout de suite le médecin. J'ai la phobie des microbes à ce point là... » 

Récemment, Jennifer Lawrence a été critiquée pour ses scènes de nudité pour son nouveau film Red Sparrow. Elle s'est expliquée sur son choix dans le magazine Vanity Fair

«J'ai essayé de faire le film sans nudité mais j'ai réalisé qu'il ne serait pas juste de faire vivre au personnage quelque chose que moi, je n'ai pas envie de faire», raconté-t-elle à Vanity Fair dans leur édition du mois de mars.

«Ma plus grande peur était que les gens disent, "oh, comment peux-tu te plaindre du piratage si tu te dénudes de toute façon?"», ajoute-t-elle, faisant référence à ce moment où son téléphone a été piraté et que ses photos personnelles ont été largement diffusées sur Internet. 

«Un des deux est mon choix», a-t-elle expliqué. «J'ai repris quelque chose qui m'avait été enlevé, et aussi, ça me semblait être normal.»

«[Le réalisateur Francis Lawrence] m'a regardée droit dans les yeux comme si j'avais des vêtements et tout d'un coup j'étais comme, "oh, ok, c'est comme si j'avais des vêtements". Tout le monde ici est professionnel. Tu es encore au travail. Un regard a suffi pour me faire sentir confortable. Il ne m'a pas fait sentir nue.»

Partager sur Facebook
455 455 Partages

Source: HuffPost
Crédit Photo: Wikicommons