Showbiz : Maintenant que le fameux Ken Humain a rencontré «Barbie», il désire avoir des enfants
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Maintenant que le fameux Ken Humain a rencontré «Barbie», il désire avoir des enfants

Il est prêt à payer des chirurgies à ses enfants s'ils le veulent.

Publié le par Ayoye dans Showbiz
Partager sur Facebook
1,013 1.0k Partages

Rodrigo Alves, le Ken humain, a récemment rencontré Tatyana Tuzova, une Barbie humaine, dans le cadre d'une émission télévisée russe. Et c'est ce qui l'a mené à penser avoir des enfants. 

«Maintenant que j'en ai fini avec les chirurgies plastiques, j'aurai plus de temps pour me consacrer à autre chose», a confié l'homme de 34 ans à MailOnline.

«Je veux vraiment avoir un chien et avoir des enfants. Évidemment, mes enfants ne me ressembleront pas parce que j'ai changé mon apparence avec 60 chirurgies.»

«Mais s'ils voulaient subir une opération après l'âge de 18 ans, je les soutiendrais et les paierais comme ma famille.»

Pourtant, Tatyana a déjà dit qu'elle ne voudrait jamais avoir une relation avec un Ken humain. 

«Il n'a pas du tout l'air d'un homme. Il est trop féminin. Ça peut sembler brutal, mais c'est comme ça que je le vois. Les hommes ne devraient pas ressembler à Ken. Ils devraient être forts et ne pas constamment se soucier de leur apparence.»

Ouch! 

Rodrigo Alves sait que la Russie est le paradis des sosies de Barbie alors il trouverait peut-être la bonne «Barbie» pour lui même si Tatyana n'est peut-être pas la bonne pour faire des enfants avec lui. 

Et pourtant, le Ken humain a tout de même souhaité se distancier de la poupée masculine. 

«Je n'ai jamais voulu ressembler à une poupée Ken et personnellement, je ne pense pas que je lui ressemble, mais je suis tout de même devenu une sensation russe aimée de la nation», a-t-il ajouté. 

Rodrigo Alves a dévoilé qu'il arrêtait les chirurgies après s'être fait enlevé 4 côtes. 

«Je devais le faire afin de ne pas avoir à faire réajuster tous mes vestons qui était devenus trop serrés. Maintenant, ils me font à merveille et mon couturier va manquer de travail», a-t-il dit à l'émission This Morning.

«Je suis né dans le mauvais corps et ça m’a demandé beau­coup de courage pour résoudre ce problème. La seule façon de me réin­ven­ter était la chirur­gie plas­tique car fait du sport n’a pas marché pour moi en raison d’un dérè­gle­ment hormo­nal.»

Après 60 opérations, Rodrigo Alves ne peut plus passer sous le bistouri «sauf pour des opéra­tions de santé». «Rien d’autre ne peut être changé sans mettre ma vie en danger», a-t-il précisé au Daily Mail.

Partager sur Facebook
1,013 1.0k Partages

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Capture d'écran