Vidéos : Le fermier pense que sa vache attendait un petit, toute une surprise l'attendait quand elle a mis bas.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Le fermier pense que sa vache attendait un petit, toute une surprise l'attendait quand elle a mis bas.

Le fermier a eu le droit à toute une surprise.

Publié le par Ayoye dans Vidéos
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Chuck et Deb Beldo ont une ferme à Sebeka, dans le Minnesota, aux États-Unis. 

Ils croyaient que l'une de leur vache attendait un petit, mais ils ne s'attendaient pas du tout à ce qui allait suivre. 

Comment auraient-ils pu? Il n'y avait qu'une chance sur 11,2 millions pour que cela se produise! 

«J'ai toujours eu des vaches quand j'étais plus jeune et je n'ai jamais vécu quelque chose comme ça», a raconté Deb à CBS. 

C'était la troisième fois que la vache était enceinte. Les deux premières fois, elle a donné naissance à deux veaux en parfaite santé. 

Chuck et Deb savaient qu'il y avait une chance que la vache ait des jumeaux, mais la surprise allait être encore plus grande. 

En fait, la surprise allait être encore plus nombreuse! 

La vache n'a pas donné naissance à un ou deux petits, ni même trois, elle en a eu quatre d'un seul coup le 24 mai dernier! Et tous ont survécu! 

Les fermiers avaient les mains pleines (c'est le cas de le dire!) les premiers jours et ils ont nourri les deux mâles et les deux femelles à la bouteille toutes les quatre heures. 

Par ailleurs, une vache est devenue une véritable célébrité il y a quelques mois alors qu'elle refusait d'aller à l'abattoir et devient une vraie célébrité

La vache Hermien s'est sauvée alors qu'elle devait prendre le chemin vers l'abattoir. 

Âgée de 3 ans et demi, elle s'est cachée dans les bois des Pays-Bas où elle reste encore depuis plus d'un mois.

«Elle a dû avoir un moment de stress et de panique en voyant le camion vers l’abattoir. Depuis, nous ne parvenons pas à l’attraper», a expliqué le vétérinaire Edo Hamersma, à l’AFP.

Au départ, Hermien s'était enfuie avec une autre vache, mais son amie a vite été capturée. Mais Hermien, elle, reste impossible à capturer. 

Elle se rend dans des étables près des bois chaque nuit pour se nourrir. 

Touchées, des milliers de personnes ont fait un don pour offrir une retraite dorée dans un refuge à la vache. 

Des hashtags comme #JesuisHermien, #GoHermien, #Mekoe (Moi vache, en français, en référence au célèbre #MeToo), ont été créés. 

Jusqu'à maintenant, environ 50 000 euros ont été amassés, ce qui est assez pour acheter la vache à l'éleveur et lui permettre de continuer à vivre en toute liberté. 

Edo Hamersma tentera de l'attraper au moment opportun pour l'emmener dans un refuge où elle pourra vivre loin du stress de finir dans un abattoir.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: Little Things
Crédit Photo: Capture d'écran