Vidéos : Une ex-prostituée devenue influenceuse Instagram fait une crise parce que son compte a été supprimé

Une ex-prostituée devenue influenceuse Instagram fait une crise parce que son compte a été supprimé

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye dans Vidéos
Partager sur Facebook
612 612 Partages

Jessy Taylor gagnait sa vie avec son compte Instagram. Mais des personnes ont signalé son compte qui a ensuite été supprimé. Elle a donc perdu ses 120 000 abonnés et, par le fait même, sa seule rentrée d'argent. 

Jessy s'est donc filmée en train de pleurer pour demander de l'aide à quiconque pourrait l'aider à retrouver son compte. 

« J'essaie de retrouver [mon compte Instagram], j'appelle tout le monde, je ne comprends pas pourquoi ça ne marche pas », dit-elle en pleurant au début de la vidéo. 

« Je suis rien sans mes abonnés Instagram », a-t-elle poursuivi. « Les gens me détestent et signalent mon compte alors que je tente d'être une meilleure personne. Je voudrais dire à tous ceux qui signalent mon compte d'y penser à deux fois parce que vous ruinez ma vie. Je fais tout mon argent en ligne, tout! Je ne veux pas perdre ça. »

Jessy a ensuite ajouté que des gens aimeraient la voir se trouver un vrai travail, mais que ça ne va pas avec son style de vie. 

« J'étais une prostituée, je faisais de la drogue tous les jours. Je ne fais plus cela maintenant parce que je fais tout mon argent en ligne. Je ne veux pas retourner à cette vie. [...] J'ai été abandonnée par ma famille. Tout le monde que je connais m'a poignardée dans le dos... sauf peut-être deux personnes, trois personnes », a-t-elle continué. 

« J'ai aucun talent, j'ai des dettes étudiantes de 20 000 dollars alors je ne pourrais même pas aller étudier si je le voulais. Je travaillais chez Mc Donald's avant d'avoir plus de 100 000 abonnés. Avant de tout avoir, j'étais une moins que rien. »

« Je n'ai aucune qualification, je ne pourrais jamais avoir un emploi normal. Je ne vaux rien. Je me dispute toujours avec les gens. J'ai souvent été expulsée d'endroits. »

« Alors arrêtez de signaler mon compte Instagram. La dernière chose que je veux, c'est de devenir une prostituée sans-abri qui fait de la drogue. »

Partager sur Facebook
612 612 Partages

Source: Unilad
Crédit Photo: Capture d'écran